Les 4 erreurs à éviter pour louer son premier appartement

louer son premier appartement pour un investissement locatif

Lorsque l’on souhaite louer son premier appartement et devenir propriétaire bailleur, il est important de connaître les erreurs courantes à éviter pour maximiser les bénéfices and minimiser les éventuels problèmes. Dans cet article, nous aborderons les erreurs les plus fréquentes commises par les propriétaires bailleurs.    

 

Louer son premier appartement : 1ère erreur, mal choisir le type de location

  Lorsque vous réalisez un investissement immobilier locatif, il est crucial de choisir le bon type de location. Une décision mal avisée peut avoir un impact significatif sur votre rentabilité, votre fiscalité et votre expérience en tant que propriétaire bailleur.  

• La location longue durée VS la location saisonnière

Lors de la mise en location de votre investissement locatif, l’un des choix les plus importants est de décider de la stratégie locative à travers la location longue durée et la location saisonnière (=location courte durée). La location longue durée implique de louer votre bien sur de longues périodes, généralement un an pour une location meublée et trois ans pour une location nue. Ce type de location offre une certaine stabilité des revenus tout en générant des revenus complémentaires. Néanmoins, ce type de location mais limite les revenus potentiels et nécessite un engagement à plus long terme. D’un autre côté, la location saisonnière consiste à louer votre bien pour de courtes périodes, souvent à des vacanciers ou des voyageurs d’affaires. Ce type de location permet de générer des revenus plus importants, en particulier dans les régions touristiques telles que Nice ou Lyon, mais nécessite une gestion plus chronophage si l’on ne le délègue pas à une agence spécialisée telle que Vivre en France. De plus, la réglementation locale peut également influencer votre décision. Certaines villes et régions ont mis en place des restrictions strictes sur la location saisonnière, limitant le nombre de jours autorisés ou exigeant des licences spécifiques. Assurez-vous de vous familiariser avec les réglementations locales avant de choisir le type de location. Il est essentiel de prendre en compte vos compétences, votre disponibilité, le marché local et vos objectifs financiers avant de se lancer. Par conséquent, il est vivement recommandé de faire appel à des professionnels en investissement immobilier locatif.  


🏛 CONTACTEZ L’AGENCE VIVRE EN FRANCE 🏛


 

• Faire appel à des professionnels de la gestion locative

Une autre erreur courante est de sous-estimer le temps que demande la gestion locative de son investissement. La gestion locative peut être chronophage et nécessite des compétences en marketing, en relation client, en gestion des réservations et des problèmes tout en respectant les réglementations en vigueur. Faire appel à une agence de gestion locative peut vous soulager de ces responsabilités et vous permettre de vous concentrer sur d’autres aspects de votre investissement. Choisir le bon type de location pour votre investissement immobilier locatif est essentiel pour maximiser la rentabilité et minimiser les problèmes. Pesez les avantages et les inconvénients de chaque option et prenez en compte vos compétences, votre disponibilité et le marché local. Si nécessaire, faites appel à des professionnels de la gestion locative pour vous accompagner dans cette aventure. N’oubliez pas de vous renseigner sur les réglementations locales et de vous tenir informé des évolutions du marché. Une décision éclairée et bien réfléchie vous permettra de tirer le meilleur parti de votre investissement immobilier locatif.  

 

Louer son premier appartement : 2ème erreur, ne pas entretenir régulièrement le logement

  Un autre piège dans lequel les propriétaires bailleurs tombent souvent est de ne pas entretenir régulièrement leur logement. L’entretien préventif est essentiel pour se prémunir des problèmes sur le long terme. Assurez-vous de procéder à des inspections régulières, de résoudre les problèmes mineurs rapidement et d’effectuer les travaux nécessaires pour maintenir la valeur de votre bien immobilier. Cela permettra d’éviter des coûts de réparation importants et de garantir la satisfaction des locataires. En tant qu’investisseur immobilier, il est essentiel de comprendre l’importance de l’entretien régulier de votre logement locatif. Malheureusement, de nombreux propriétaires bailleurs négligent cette responsabilité cruciale, ce qui peut avoir des conséquences néfastes sur la rentabilité de leur investissement.  

 

• L’impact sur la valeur de votre investissement

Un logement qui n’est pas entretenu régulièrement peut se détériorer rapidement. Les dommages causés par l’usure, les fuites d’eau, les problèmes électriques ou les problèmes structurels peuvent s’aggraver au fil du temps, ce qui peut entraîner une diminution de la valeur de votre investissement. Si votre logement devient vétuste et négligé, il sera plus difficile de le louer à un prix optimal et le risque de vacances locatives peut augmenter.  

 


🏛 EN SAVOIR PLUS SUR L’INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOCATIF 🏛


 

• Les réparations coûteuses à long terme

En négligeant l’entretien régulier de votre logement, vous courez le risque de laisser des problèmes mineurs se transformer en problèmes majeurs. Par exemple, une petite fuite d’eau non réparée peut causer des dommages importants à la structure du bâtiment, entraînant des réparations coûteuses. En effectuant des réparations et des entretiens réguliers, vous pouvez identifier et résoudre rapidement les problèmes avant qu’ils ne deviennent plus graves et donc plus onéreux.  

 

• L’impact sur la satisfaction des locataires

Un logement bien entretenu contribue à la satisfaction des locataires. Lorsque les locataires constatent que vous prenez soin de votre propriété et que vous répondez rapidement à leurs demandes de réparation, ils sont plus enclins à renouveler leur bail. En revanche, si votre logement est en mauvais état et que les problèmes ne sont pas résolus rapidement, vous risquez de perdre vos locataires et de devoir faire face à des périodes de vacances prolongées.  

 

• Les implications légales et réglementaires

En tant que propriétaire bailleur, vous avez des responsabilités légales et réglementaires envers vos locataires. Vous êtes tenu de fournir un logement sûr, propre et en bon état. En négligeant l’entretien régulier, vous pourriez enfreindre ces obligations et vous exposer à des poursuites légales ou à des amendes. De plus, certaines réglementations locales imposent des normes minimales d’entretien et de sécurité pour les logements locatifs. Ne pas respecter ces normes peut avoir des conséquences juridiques importantes. Par ailleurs, la loi Climat et Résilience a davantage renforcé les réglementations énergétiques des biens immobiliers en location. En effet, dès 2025, il ne sera plus possible de louer un bien immobilier avec un DPE « G ». Dès 2028, un bien immobilier avec un DPE « F » et en 2034 un bien immobilier avec un DPE « E ».

En l’occurence, ne pas entretenir régulièrement votre logement de location est une erreur majeure pour tout investisseur immobilier. Cela peut avoir un impact sur la valeur de votre investissement, entraîner des réparations coûteuses à long terme, affecter la satisfaction des locataires et vous exposer à des problèmes juridiques. Assurez-vous de consacrer du temps et des ressources à l’entretien régulier de votre logement, en effectuant des réparations, des inspections et des améliorations nécessaires. Cela contribuera à préserver (voire accroître) la valeur de votre investissement, à maintenir des locataires satisfaits et à respecter vos obligations légales.  

 

 

Louer son premier appartement : 3ème erreur, ne pas fixer un loyer adapté au marché

 

  Fixer un loyer trop élevé ou trop faible peut être une erreur coûteuse. Un loyer trop élevé comparé au marché local peut dissuader les locataires potentiels, ce qui peut entraîner des périodes de vacances locatives plus importantes. D’un autre côté, un loyer trop bas peut entraîner une perte de revenus et ne pas couvrir les dépenses liées à l’investissement. Faites des recherches sur le marché locatif local, tenez compte des caractéristiques de votre bien et fixez un loyer à la fois compétitif et rentable. Pour en savoir davantage les estimations locatives, rapprochez-vous de professionnels spécialisés.  

 

• Les vacances locatives

Lorsque le loyer est fixé trop élevé par rapport aux prix du marché, cela peut entraîner des vacances prolongées du logement. Les locataires potentiels sont plus enclins à rechercher des alternatives plus abordables, ce qui signifie que votre logement risque de rester inoccupé pendant une période prolongée. Cela a un impact direct sur votre rentabilité au vu des loyers non perçus. Il est important d’étudier le marché local et d’adapter le loyer selon sa cible locative.  

 

• Louer son premier appartement – La diminution de la demande

Fixer un loyer excessif par rapport au marché peut également entraîner une diminution de la demande pour votre logement. Les locataires sont souvent bien informés des prix du marché et chercheront des options qui offrent un bon rapport « qualité-prix ». Si votre loyer est trop élevé, vous risquez de perdre des locataires potentiels au profit de la concurrence. Une demande réduite peut rendre difficile la recherche de locataires qualifiés et fiables pour votre investissement.  

 


🏛 CONTACTEZ L’AGENCE VIVRE EN FRANCE 🏛


  louer son premier appartement, les erreurs à éviter  

Louer son premier appartement : 4ème erreur, ne pas effectuer une sélection rigoureuse des locataires

 

  Une autre erreur courante est de ne pas effectuer une sélection rigoureuse des locataires. En effet, il est essentiel de mener une étude approfondie sur les candidats. Une mauvaise sélection peut entraîner différents problèmes liés au paiement des loyers, des dégradations du bien immobilier ou encore des conflits de voisinage. Malheureusement, de nombreux investisseurs immobiliers commettent l’erreur de ne pas accorder suffisamment d’importance à ces démarches.  

 

Ne se prémunir face à des loyers impayés

Lorsque l’on réalise un investissement immobilier locatif, le problème de loyers impayés est toujours source d’inquiétude. Pour ce faire, diverses solutions existent pour parer à ce problème. Les principales solutions sont :

  • Assurance Loyers Impayés (ALI) : Lorsqu’un propriétaire souscrit à une Assurance Loyer Impayé, il transfère une partie du risque financier lié aux loyers impayés à une compagnie d’assurance spécialisée. En échange du paiement d’une prime d’assurance, le propriétaire bénéficie de plusieurs avantages tels que la prise en charge des impayés (selon les modalités convenues dans le contrat) ou encore l’assistance juridique en cas de litige avec le locataire. Cela peut être précieux en cas de procédure d’expulsion ou de recouvrement des loyers impayés, car l’assureur peut fournir des conseils juridiques ou prendre en charge les frais d’avocat associés. Il convient de noter que les assurances loyer impayé peuvent également proposer d’autres services complémentaires, tels que la garantie des dégradations immobilières ou la prise en charge des frais de contentieux. Pour souscrire à une Assurance Loyer Impayé, le propriétaire doit généralement respecter certains critères, tels que la vérification des antécédents du locataire, la solvabilité du locataire ou l’établissement d’un contrat de location conforme aux exigences de l’assureur. Il est important de noter que l’Assurance Loyer Impayé ne couvre pas tous les risques liés à la location. Elle ne protège pas contre les dégradations volontaires du locataire, les frais de remise en état à la fin du bail ou les loyers impayés résultant d’un différend entre le propriétaire et le locataire.

 

  • Clause de résiliation pour loyer impayé : La clause résolutoire est une clause qui permet, en cas de manquement du locataire à l’une de ses obligations, de résilier le bail automatiquement sans que les tribunaux puissent s’y opposer. La loi ne prévoit que 4 motifs permettant de faire jouer la clause résolutoire, dont le défaut de paiement de loyer. À la fin du délai de 2 mois, sans paiement par le locataire, et si les parties ne se sont pas mis d’accord sur un plan d’apurement, alors le propriétaire informe le locataire de la résiliation du bail et qu’il n’a plus le droit de rester dans les lieux loués. Dans une telle situation, le bailleur doit saisir le tribunal d’instance pour lui faire constater la résiliation du bail et prononcer l’expulsion.  Cependant, depuis la loi du 29 Juillet 1998, la résiliation du bail n’est plus automatique. Le juge peut confirmer la résiliation du bail ou accorder des délais de paiement supplémentaire. Si le locataire paie dans les temps fixés sa dette, alors la résiliation du bail n’a pas lieu, le contrat de bail se poursuit et ainsi le locataire peut rester dans les lieux.

 


🏛 DÉLÉGUEZ LA GESTION LOCATIVE DE SON INVESTISSEMENT 🏛


 

• Les dommages au bien immobilier

Lorsque vous ne sélectionnez pas soigneusement vos locataires, vous courez également le risque de louer à des personnes qui ne prennent pas soin de votre immobilier. Des locataires négligents ou irresponsables peuvent causer des dommages importants à votre bien immobilier, ce qui peut entraîner des dépenses supplémentaires pour les réparations et l’entretien. Ces dommages influent directement dans la valorisation de votre bien immobilier.  

 

• Les troubles de voisinage

Un autre aspect à prendre en compte lors de la sélection des locataires est leur comportement et leur propension à causer des troubles de voisinage. Certains locataires peuvent être bruyants, négliger les règles de la copropriété ou perturber la tranquillité du voisinage. En effectuant des vérifications appropriées et en posant des questions sur le mode de vie et les habitudes de vos locataires potentiels, vous pouvez éviter de louer à des personnes susceptibles de causer des problèmes de voisinage et de mettre en péril vos relations avec les autres résidents.  

 

•  Louer son premier appartement – Ne pas respecter les obligations légales

En tant que propriétaire bailleur, il est crucial de respecter les obligations légales en matière de location. Cela inclut la rédaction d’un contrat de location clair et conforme à la loi, le respect des délais de préavis pour les augmentations de loyer, le respect des normes de sécurité et de santé, etc. Ignorer ces obligations peut entraîner des litiges juridiques coûteux et nuire à votre réputation en tant que propriétaire.  

 


🏛 CONTACTEZ L’AGENCE VIVRE EN FRANCE 🏛


 

Conclusion

  En tant que propriétaire bailleur, il est important d’éviter les erreurs courantes pour maximiser les avantages de votre investissement immobilier. En sélectionnant rigoureusement vos locataires, en entretenant régulièrement le logement, en respectant les obligations légales, en fixant un loyer adapté au marché tout en se prémunissant des loyers impayés, vous pourrez alors profiter pleinement de votre investissement immobilier locatif. N’oubliez pas que chaque investissement est unique, et il est vivement recommandé de consulter des professionnels du secteur tel que l’agence de gestion locative Vivre en France pour obtenir des conseils personnalisés en fonction de vos besoins spécifiques.

Related posts

investissement locatif erreur a eviter

Les erreurs courantes à éviter lors de l’investissement immobilier locatif

L’investissement immobilier locatif peut être une excellente façon de générer des revenus supplémentaires et de constituer un patrimoine immobilier à forte valorisation... Read More

Nouveaux plafonds de revenus pinel en 2023 pour réduire ses impots

Tout comprendre sur les nouveaux plafonds de 2023 de la loi Pinel

La loi Pinel est un dispositif avantageux permettant aux contribuables de réduire leurs impôts en réalisant un investissement locatif dans l’immobilier neuf.... Read More

Investissement locatif Nice pour louer son appartement en location courte duree

Peut-on louer son appartement en courte durée à Nice ?

Si vous souhaitez mettre en location saisonnière votre résidence principale  à Nice pour réaliser un investissement locatif, il ne faut pas que... Read More

Search

June 2024

  • T
  • T
  • W
  • T
  • F
  • S
  • S
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30

July 2024

  • T
  • T
  • W
  • T
  • F
  • S
  • S
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
0 Adults
0 Children
Pets
Size
Prix
Amenities
Facilities
Search

June 2024

  • T
  • T
  • W
  • T
  • F
  • S
  • S
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
0 Guests

Compare listings

Compare

Compare experiences

Compare